Etoile de compostelle

Avec l’aide des élémentaux,
l’ obtient une étoile dans la matière première.

Il a réalisé l’Oeuvre au Blanc.

Létoile de compostelle , ou étoile des philosophes la vierge blanche

Létoile de compostelle , ou étoile des philosophes
la vierge blanche

L’œuvre au blanc – Une conscience de Soi accrue ….

L’œuvre au blanc correspondait à une purification où le corps métallique mort de la première phase était brûlé, cuit et lavé, jusqu’à obtention du vif argent.

Les textes alchimiques parlent de l’œuvre au blanc comme de la phase où l’âme devient consciente d’elle-même en prenant conscience de sa propre nature lumineuse.

C’est aussi le moment de l’apparition de la cauda pavonis, ou queue du paon, la matière se parant de toutes les couleurs de l’arc en ciel.

Enfin, la fin de l’œuvre au blanc correspondait à la fin du Petit Œuvre, la spiritualisation du corps.

Psychologiquement, l’œuvre au blanc est la conséquence naturelle de l’œuvre au noir. C’est une phase d’accroissement de la conscience de soi par retrait des projections, une phase d’intériorisation permettant un accroissement du discernement et une accélération des prises de conscience à partir des matériaux qui ont submergé la conscience dans la phase précédente.

L’œuvre au blanc permet l’éclairage de l’ombre de toutes les couleurs des sentiments, jusqu’à l’obtention de la couleur blanche dans la clarté d’une illumination intérieure.

Mais il convient de prendre garde de ne pas se laisser happer par l’exaltation de la découverte que permet l’éclairage de l’ombre.

D’une part c’est une étape où le risque apparaît de se disperser dans la multitude des possibilités d’expérimentations qui apparaissent, alors que c’est une unification qui est recherchée.

D’autre part ce n’est qu’un début d’éveil à Soi, et non l’accomplissement final.