Les deux Voies alchimiques

1 – La Voie Courte, dite du Pauvre ou Voie Sèche.
2 – La Voie longue, dite Voie Riche ou Voie Humide.

La Voie Courte est très secrète et correspond au voile de l’Œuvre au Noir.

La Voie Longue en honneur dans les écrits hermétiques est souvent décrite dès le commencement de l’Œuvre. C’est d’elle qu’il s’agit lorsque les Adeptes déclarent qu’il commencent la description de leur opération par le second Œuvre. Elle demande beaucoup de temps, de combustible, des matériaux et des vases coûteux.
Cette Voie Longue pénible et ruineuse est utilisée dans le second Œuvre par les Adeptes qui ont parcouru déjà la Voie Courte ; et inversement, (ne pas oublier que, non seulement tout est double ! mais que les choses se croisent aussi !) elle est parcouru en premier par les étudiants, car c’est la seule chose qui leur est enseigné avec une abondance de descriptions, ayant pour but de voiler la Vérité SIMPLE et digne de Maât de la Voie Courte.

La Voie Courte n’est accessible qu’aux pauvres, aux simples d’esprits. Cette Voie est symbolisée par le voyage en Orient de Jacques Cœur, et le voyage à Saint Jacques de Compostelle de Nicolas Flamel (l’allé par Voie terrestre et le retour par Voie maritime). En , ce sont les Rétrogradations et Réincrudations qui permettent de réanimer les corps inertes en les remettant dans leur état Originel.
Alors le vieil étudiant arrivé au soir de sa recherche, ruiné par ses errances ses convoitises et rêves futiles, abandonne enfin tous ses espoirs de gloires et de reconnaissance et s’en remet à Dieu et pénètre dans l’entrée du Tartare situé en Occident pour se diriger en Orient là où il retrouvera son cœur d’enfant, et devenir :  » Je suis celui qui suis ». Mourir, changer de corps pour renaître, abandonner l’ego.
Ainsi la Voie Courte est ce voyage en Orient voilé par l’Œuvre au noir.

voie humide alchimie

La Voie Longue, comparable au voyage en Occident, est quasiment l’unique voie empruntée par les Adeptes. C’est la Voie exotérique ; et elle s’adresse bien-sûr à notre ego, puisque basé sur le monde matériel de la Manifestation. Elle sert à s’améliorer en se perfectionnant. C’est la Voie des expérimentations et exercices avant de commencer le Grands Œuvre, qui ne s’adresse qu’aux Éveillés, aux Nouveaux nés.
Pour renaître à son Origine de conscience universelle et immortelle, il faut le faire durant son vivant, sans casser son vase ou corps physique, ce creuset des Adeptes ; je pense au drame de l’Adepte Albert Poisson, mort à Paris d’épuisement et si jeune.

Je retiens le plus souvent possible cette si belle citation que l’on trouve dans les contes russes :  » Conter c’est vite fait, agir c’est bien plus long « .

Aussi la Voie Courte est le fait de CONTER : et la pratique ou Voie Longue est le fait d’AGIR. Mais il faut croiser ! puisque le  » conter  » est secret.
La Voie Courte et la Voie Longue sont une variation du Solve et Coagule et des Croisements de l’influx des deux Serpents du Caducée d’Hermès.

Enfin, garder du BON SENS : pour pouvoir donner aux pauvres, il faut posséder au moins quelque chose !
Déjà ces courtes lignes sur les deux Voies peuvent paraître simples mais, en faîte, les deux Voies laissent entrevoir la complexité de tous les Croisements possibles.

(Notes d’après le livre de Pascal Bouchet : Les Forgerons de l’Aura)