après 3 coctions voici ce qui deviens de l'oeuf philosophal Le phénix , Poudre de projection, ou la poudre du phénix

Poudre de projection, ou la poudre du phénix …

Le grand œuvre est, en , la réalisation de la pierre philosophale, de la pierre philosophale en poudre, dite « poudre de projection », ou de l’élixir philosophal, teinture active aux mêmes propriétés que la pierre.

Cette pierre ou cet agent est susceptible de transmuter les métaux, de guérison infaillible (panacée), et d’apporter l’immortalité. À la base de la théorie de l’existence d’une telle pierre, il y a la tradition alchimique qui veut que les métaux divers soient, dans le sein de la Terre, en lente maturation pour aller vers l’état métallique idéal, l’or. Le grand œuvre est ainsi l’accélération de cette maturation, par le recours à l’agent actif de cette évolution comme catalyseur. Isoler ce principe d’évolution (ou de transmutation) conduit à posséder sous forme stable (pierre) le principe capable d’apporter vie, perfection et réalisation dans les corps impurs.

Tous les corps, selon cette tradition, sont composés d’un soufre alchimique et d’un mercure alchimique, en diverses proportions. Cette vision prévalut jusqu’à René Descartes, qui nia que la matière renferme de l’esprit, mais c’est Antoine Lavoisier qui fit le plus pour le dépassement de l’alchimie, quoique ses recherches aient encore été empreintes de la terminologie et de certaines visions alchimiques (le mot alchimie vient de l’arabe Al Kimyâ qui signifie tout simplement « la chimie »).