Le manuel alchimique d’Ulrich

Ruosch Ulrich Ruosch (1628-1698) était un chirurgien de Paracelsian d’Appenzell en Suisse, qui produit un beau manuel qui capte le monde de l’ du XVIIe siècle, vont bon train, que c’est avec des connexions entre les planètes et les métaux et les opérations des forces cosmiques dans le monde sublunaire des quatre éléments.

La série des sept vertus continue avec foi et Spes, foi (ou fidélisation) et l’espoir.

Fides est symbolisé par une croix en bois simple reposant sur un bloc de Pierre et de soutenir un calice d’or somptueux.

Espoir est symbolisé par une ancre reposant sur une souche d’arbre qui, toutefois, germer de nouvelles brindilles.

Les deux pies symbolisaient aussi bonheur imminent en Allemagne, comme dans la comptine anglaise traditionnelle: « deux de joie ».

 

Le manuel alchimique d'Ulrich Ruosch Ulrich Ruosch

 

Pour l’alchimiste, les sept vertus étaient essentielles : toute personne engagée au travail alchimique doit tout d’abord s’engager à « travailler sur elle-même ».

Sans vertu et une foi profonde dans le plan de la création divine, toutes les tentatives sont vouées à l’échec.

Basé sur : Das Alchemiehandbuch des Appenzeller Wundarztes Ulrich Ruosch, dir.

Rudolf Gamper et Thomas Hofmeier. Bâle : Schwabe3 & Co.

Verlag, 2002, www.ritmanlibrary.com ‪#‎Ruosch‬ ‪#‎alchemy‬

 

Télécharger le guide de la bibliothèque de Ritman gratuitement
http://bit.ly/HermeticallyOpen