Antigravite: principes et realisations

Les différents principes, d’après les théories de la et les réalisations concrètes d’engins à antigravitation. 

 

Il y eu de nombreux inventeurs indépendants qui au cours de l’histoire,s’intéressèrent à la possibilité de pouvoir faire léviter des objets.

Avec l’arrivée de l’aviation, dès le début du XXème siècle, plusieurs voulurent fabriquer des engins volants, utilisant comme la propulsion « à antigravité ».

Mais voyons tout d’abord, au niveau de « la Physique », l’historique des différentes théories. Lesquelles ont inspirées et permirent la réussite, de la réalisation de ce mode de propulsion révolutionnaire.

 

LES ENGINS A ANTIGRAVITE - PRINCIPES

Les différentes théories liées à « l’antigravitation ».

La première de ces théories, qui remonte à l’Antiquité Grecque, est celle des monocordes.

En langage moderne on dirait qu’il s’agit de la des résonances et des harmoniques ondulatoires.

Une petite partie de ce savoir s’est retrouvé, du Moyen Age à nos jours, dans les lois du solfège et de la gamme bien tempérée en musique.

Voilà pourquoi, aussi étonnant que cela puisse paraître, les travaux sur les « sons » ont aussi eu leurs importance.

Car chaque son émet bien une fréquence, et les fréquences ont elles-aussi leur utilité.

La seconde est la théorie implosive de Shumann et de Schappeller qui permis à Viktor Schauberger, dès les années vingt, de construire et de faire fonctionner plusieurs engins révolutionnaires, entres autres des turbines hydrauliques implosives à rendement apparent « sur-unitaire », c’est à dire produisant plus d’énergie à la sortie de la turbine qu’à l’entrée.