Prototype d'un moteur ionique au xénon

Réacteur ionique – Xenon – Xenos

Réacteur ionique – – Xenos

 Le xénon est le carburant le plus couramment utilisé pour la propulsion ionique des engins spatiaux du fait de sa faible énergie d’ionisation par unité de masse atomique, et de la possibilité de le stocker sous forme liquide à des températures proches de la température ambiante (sous haute pression) et de le ramener facilement à l’état gazeux pour alimenter le .

Le caractère inerte du xénon le rend moins polluant et moins corrosif pour les moteurs ioniques que d’autres carburants comme le mercure ou le césium.

Le xénon a été d’abord utilisé pour les moteurs ioniques des satellites dans les années 1970 .

Il a été ensuite employé comme propulseur pour le véhicule spatial européen Smart  et comme combustible des trois moteurs ioniques de la sonde américaine Dawn.

En analytique, les perxénates sont utilisés comme oxydants.

Le difluorure de xénon est utilisé pour attaquer le silicium, en particulier dans la production de MEMS (Microsystème électromécanique).

 

Le fluorouracile, anticancéreux, peut être obtenu par réaction du difluorure de xénon avec l’uracile117.

Le xénon est également utilisé en diffraction pour résoudre la structure des protéines.

Sous une pression de 0,5 à 5 MPa, le xénon se lie préférentiellement aux cavités hydrophobes des protéines, et peut être utilisé pour retrouver la phase par une méthode de dérivation aux atomes lourds.

 

Prototype d'un moteur ionique au xénon

Prototype d’un moteur ionique au xénon

 

Prototype d'un moteur ionique au xénon

Prototype d’un moteur ionique au xénon